Comment choisir un dispositif d’occultation pour une maison passive ou basse énergie ?

10.07.2020

Le choix du système d’occultation devrait être étudié au préalable avec votre architecte dès la phase de projet de votre maison passive ou basse énergie. Un système d’occultation combiné à d’autres aménagements bioclimatiques vous permet de stabiliser la quantité de lumière et de chaleur présente dans votre intérieur tout au long de l’année. Il vous permet aussi d’économiser de l’énergie et de rendre votre habitation plus respectueuse de l’environnement. Découvrez quel type de système d’occultation choisir pour les maisons passives.

Les maisons passives et basse énergie se distinguent des autres constructions en raison d’une consommation d’énergie très faible, voire nulle, et par une température intérieure très stable tout au long de l’année.

La plupart des maisons passives ont la forme d’un parallélépipède rectangle, dont la façade la plusvitrée est exposée au sud, parfois même au sud-ouest ou au sud-est. Elles sont conçues pour puiser un maximum de chaleur provenant de l’énergie solaire. Cette solution est idéale en hiver et vous évite de chauffer. Toutefois, pendant l’été, ce même principe provoque une hausse des températures intérieures.

Le côté sud des maisons passives et basse énergie est généralement occupé par les pièces à vivre, tandis qu’au nord, le côté le plus froid, vous y trouvez généralement la salle de bains, les toilettes et le dressing. Les espaces comme le garage et la véranda sont généralement séparés de l’habitation principale pour éviter les variations inutiles de températures.

La différence entre une maison passive et une maison basse énergie

Pasivní důmNízkoenergetický dům
Consommation d’énergie annuelleau maximum 15 kWh/m²entre 40 et 50 kWh/m²
Surface de vitragesurface de vitrage maximale 40 % sur le côté sud de la maisonsurface de vitrage maximale 25 % de l’ensemble de la maison
Coefficient de transmission thermique de la fenêtre (Uw)Uw Uw ≤ 0,8 W/m²K
Énergie solaireOuiNon
Système de récupération de chaleurOuiNon
VMCOuiOui
Isolation renforcéeOuiOui
Système d’occultation extérieurOuiOui

Le coût de construction d’une maison basse énergie sans dispositif de récupération de chaleur est identique à celui d’une maison traditionnelle. Ce type de maison vous permet cependant d’économiser jusqu’à 100 kWh/m², la consommation annuelle d’une maison standard étant de 120 à 150 kWh/m².

Éléments architectoniques : une occultation toujours partielle de la maison

Des fenêtres sans système d’occultation laissent passer environ 64 % du rayonnement solaire. Les objets à l’intérieur absorbent ce rayonnement pour le transformer en chaleur, ce qui a pour effet d’augmenter la température ambiante. Ce phénomène peut être évité en optant pour des éléments architectoniques de base comme par exemple :

  • un débord de toit plus important,
  • une pergola au niveau des portes-fenêtres,
  • ou des brise-soleil horizontaux qui freinent les rayons de soleil estivaux tout en continuant de laisser passer les rayons plus doux de l’hiver.

Ce type d’équipements ne protège pas totalement les fenêtres. Pour conserver une température agréable à l’intérieur d’une maison passive même pendant l’été, vous devez les combiner avec des systèmes d’occultation , tels que des stores à lamelles extérieurs, des volets roulants, des stores toiles ou bien encore des stores bannes au-dessus de vos balcons et terrasses.

Si vous associez un brise-soleil en casquette avec des stores à lamelles extérieurs, vous pouvez être sûr de toujours avoir une température agréable à l’intérieur de chez vous et sur votre terrasse.

Occultations extérieures : équipez-les de capteurs solaires à installer en façade

La solution idéale pour réduire la température de votre intérieur de 10 °C pendant l’été et pour pouvoir profiter d’une absence de lumière totale est de faire installer des stores à lamelles extérieur sur vos menuiseries. Nous vous conseillons de prévoir leur montage sous façade dans un caisson sous crépi ISO-KASTL et des panneaux sandwichs. Ce système vous permet de cacher l’ensemble des lames, une fois repliées, et les coulisses dans la façade.

Les stores vous permettent toujours de précisément régler l’inclinaison des lamelles pour mieux gérer la quantité et la direction de la lumière que vous souhaitez laisser entrer. Cela n’est bien évidemment pas aussi facile avec un volet, un store toile ou un store banne qui vous permettront d’ombrer soit totalement, soit partiellement. Les versions de base des stores bannes et des stores en toile n’évitent d’ailleurs pas même un passage partiel des rayons à travers la toile.

Toutes ces conceptions peuvent être connectées à la domotique de la maison et ainsi être commandées à l’aide de capteurs et de moteurs. Dès que le capteur solaire enregistre la présence de rayons solaires, il envoie une commande au moteur pour qu’il active immédiatement les systèmes d’occultation. Inversement, lorsque le ciel est nuageux, il permet aux mêmes systèmes de laisser passer plus de lumière. Vous pouvez ainsi être certain que la température de votre intérieur restera stable et que vous économiserez en chauffage et en climatisation.

Lamelles Z et S : une occultation fiable pour votre maison passive

Le store à lamelles le plus approprié pour une maison passive est celui du type Z. Lorsque les lamelles sont en position fermée, celle-ci sont réellement engagées les unes dans les autres et elles ne laissent donc passer qu’un minimum de lumière. Vous pouvez pleinement en profiter pendant la saison estivale au niveau de la façade sud de votre maison, dans vos chambres, votre salon et votre bureau. Cette conception est élégante et son aspect technique la rend parfaite pour toutes les constructions modernes

En hiver, vous pouvez aisément cacher les lamelles derrière un lambrequin ou dans un caisson sous crépi pour mieux laisser votre intérieur se réchauffer. Vous pouvez aussi les incliner dans une direction jusqu’à 90° pour diriger les rayons là où vous en avez besoin.
Par ailleurs, les lamelles en forme de S proposent les mêmes avantages que les lamelles de type Z. Cette forme est cependant plus plane et a donc tendance à adoucir la façade.

Lamelles C et F : elles occultent et réduisent le risque de ponts thermiques

Les lamelles de type C peuvent être inclinées de chaque côté. Pendant l’été, elles vous permettent d’occulter votre intérieur alors que pendant l’hiver, lorsque vous les inclinez, elles permettent de diriger les rayons là où vous le souhaitez, depuis le sol jusqu’au plafond.. Ce type de lamelles est conseillé pour les bâtiments aux formes plus douces.

Leslamelles de type F sont aussi très pratiques car elles peuvent être inclinées des deux côtés. À la différence des lamelles en « C », elles paraissent plus plates et ont donc un rendu plus épuré. En position repliée, l’ensemble de lamelles est encore moins épais. Ces deux versions sont donc très simples à cacher dans un caisson sous crépi de faible hauteur et diminuent la surface de la façade ayant une isolation peu optimale. Vous réduisez également le risque de ponts thermiques qui entraînent des variations de température à l’intérieur.

Nous avons livré des stores à lamelles de type Z-90 pour une maison basse énergie située en Moravie du Sud (République tchèque).

Si vous faites une demande de subvention sur les systèmes d’occultation extérieurs avant la fin de l’année 2021 dans le cadre du programme « New Green Savings », vous pouvez obtenir jusqu’à 1000 CZK par mètre carré de surface occultée avec associée à un système domotique.

Si vous envisagez la construction d’une maison passive équipée de stores à lames extérieurs, prenez contactavec l’un de nos commerciaux. Celui-ci se fera un plaisir de vous présenter tous les avantages de nos différents systèmes.


L´auteur

Lukáš Musil

Lukáš Musil est représentant commercial pour la République tchèque chez NEVA depuis 2017. Il a étudié le génie civil à l’École secondaire professionnelle de l’industrie de Prostějov et met à profit d’un point de vue professionnel ses connaissances dans ce domaine. Il est en charge de la communication avec les partenaires commerciaux et du service Client.

Voir tous les articles de l'auteur

S’inscrire à la newsletter